Jul 24, 2015

[France] Le café de l'Excelsior.


La quatrième de couverture.
Viens donc Jules, disait au bout d'un moment un buveur raisonnable, ne réveille pas les morts, ils ont bien trop de choses à faire, sers-nous donc une tournée...
Et Grand-père quittait son piédestal, un peu tremblant, emporté sans doute par le souvenir de cette femme qu'il avait si peu connue, si peu étreinte, et dont la photographie jaunissait au-dessus d'un globe de verre enfermant une natte de cheveux tressés qui avaient été les siens, et quelques pétales de roses à demi tombés en poussières. Il saisissait une bouteille, prenait son vieux torchon à carreaux écossais et, lent comme une peine jamais surmontée, allait remplir les verres des clients.

Avis.
Dans ce petit livre, on découvre la vie dans l'Excelsior avec un jeune garçon et son grand-père. C'est un jeune homme à l'âge adulte qui nous raconte ses souvenirs nostalgiques de ce qu'il a vécu dans ce café, avec les habitués, le chauffeur de bus qui conduit correctement que quand il a bu, etc.

Néanmoins, j'ai un peu de mal avec la plupart des livres de la littérature contemporaine que je trouve sans aucun rythme particulier.

Mais, c'est une charmante nouvelle écrite en prose avec élégance.

Philippe Claudel / Le livre de Poche / 2006 / 84 pages.

2 comments :

  1. Une nouvelle qui pourrait me plaire :)

    ReplyDelete
  2. Pourquoi pas!
    Liseuse66

    ReplyDelete