Apr 6, 2017

[France] Rhinocéros.


La quatrième de couverture.
"Ce sont eux qui sont beaux. J'ai eu tort ! Oh ! Comme je voudrais être comme eux. Je n'ai pas de corne, hélas ! Que c'est laid, un front plat. Il m'en faudrait une ou deux, pour rehausser mes traits tombants. Ça viendra peut-être, et je n'aurai plus honte, je pourrai aller tous les retrouver ! Mais ça ne pousse pas ! (Il regarde les paumes de ses mains.) Mes mains sont moites. Deviendront-elles rugueuses ? (Il enlève son veston, défait sa chemise, contemple sa poitrine dans la glace.) J'ai la peau flasque. Ah, ce corps trop blanc, et poilu ! Comme je voudrais avoir une peau dure et cette magnifique couleur d'un vert sombre, une nudité décente, sans poil, comme la leur !"

Avis.
Ah ! Souvenirs du cours de français au lycée ! J'avoue que quand j'ai dû la lire pour le lycée, je n'étais pas très enjouée : je n'avais pas du tout aimé cette pièce de théâtre.
Et comme tous les livres lus au lycée, j'ai voulu la relire. J'avais tout ce que l'on avait fait en cours, tout le contexte d'écriture. Et finalement, je n'ai pas aimé non plus. Ce n'est pas le fait que ce soit du théâtre de l'absurde, c'est le fait qu'il y a trop de discussions entremêlées : je n'aime pas cela.
Je n'ai apprécié aucun personnage, pas même Béranger.
Bref, j'ai été plutôt déçue par cette pièce de théâtre mais peut-être qu'en en voyant une représentation, ce sera plus réussi.

Ionesco / Gallimard / Gallimard / 2011 / 246 pages.

3 comments :

  1. Il faut que je le lise!
    Liseuse66

    ReplyDelete
  2. Les pièces de théâtre ne sont pas du tout les lives qui m'attirent le plus.

    ReplyDelete
  3. C'est un classique que j'aimerai découvrir :)

    ReplyDelete