Jan 20, 2017

[Movie] Fantastic Beasts and Where to Find Them.


Après avoir découvert l'univers de J.K. Rowling en Angleterre avec la saga Harry Potter, pour Les Animaux Fantastiques, David Yates (le réalisateur) change de continent en 2016 et débarque aux Etats-Unis pour nous montrer l'avant Harry Potter et comment le monde magique est perçu de l'autre côté de l'Atlantique.

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d’être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du « Moldu ») déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable.
Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu’il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s’apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers.

Pour ce premier volet, je ne savais pas à quoi m'attendre en allant le voir. Malheureusement pour moi, je n'ai pas pu le voir en VO : ce qui est plutôt dommage car la traduction française ne me plaît jamais pour les films.

J'ai eu un peu de mal avec le contexte du film. Je sais que ce n'est pas du tout Harry Potter mais j'ai trouvé qu'il manquait ce quelque chose de magique qu'on retrouve habituellement chez J.K. Rowling : l'univers des sorcier est un peu (beaucoup ?) trop centré politique aux États-Unis !


Concernant les personnages, je ne connaissais pas Eddie Redmayne en tant qu'acteur mais il m'a complètement conquise : j'ai adoré ses mimiques tout au long du film (il est trop chou !). Il m'a donné l'impression d'être à côté de la plaque et il ne se souci pas beaucoup des problèmes qu'il amène en plus ; c'est ce que j'ai aimé chez ce personnage, il ne se mêle pas vraiment des affaires du pays dans lequel il débarque.
Le personnage de Jacob est également un que j'ai apprécié : ce pauvre homme qui veut simplement ouvrir une boulangerie se retrouve embarqué dans une aventure folle avec un homme qui se balade avec des animaux exotiques dans une valise. Je trouve que Jacob représente bien tous les gens qui ont découvert pour la première fois l'univers magique de J.K. Rowling avec la sortie du premier livre de la saga Harry Potter.
Néanmoins, je n'ai pas du tout aimé le personnage de Croyance et l'histoire avec l'orphelinat (c'était un énorme ajout inutile, on aurait pu sans passer ou simplement en faire une petite référence pour expliquer le comportement de Croyance).
Enfin, pour le rôle de Grindelwald, je ne juge pas (comme beaucoup l'on fait, d'ailleurs) : ce n'est qu'une apparition, on ne peut pas critiquer un acteur qui ne fait qu'un rôle d'apparition ; je verrai en 2018 dans le second volet comme Johnny Depp s'en sort … ou pas.

L'ambiance du film est assez sombre mais pas sinistre : la pensée de Grindelwald qui plane sur les Etats-Unis et qui montre un monde complètement angoissé par les animaux magiques de toutes sortes (ce qui est dommage quand on les découvre par la suite). Les effets spéciaux présents montrent bien que nous ne sommes plus dans l'apprentissage de la magie mais que c'est quelque chose de plus quotidien pour tous les personnages.
Concernant les décors, les extérieurs complètement recréés sont incroyables : ils sont plutôt ressemblant des années 1920. Mais, l’endroit qui rappelle le plus l'univers fantastique de J.K. Rowling, c'est l'intérieur de la valise : un véritable zoo avec des décors splendides et des animaux magnifiques et incroyables.



En bref, j'ai beaucoup aimé le commencement de la nouvelle saga de J.K. Roxling (en plus, on a eu le droit à une petite référence à Albus Dumbledore et cela fait toujours plaisir). Et un petit conseil : ne pas aller voir ce film en pensant voir un film comme Harry Potter, vous serez déçue !

No comments :

Post a Comment