Dec 19, 2016

[France] Le Roman comique.


La quatrième de couverture.
Le Roman comique, c'est le roman des comédiens, d'une troupe de comédiens ambulants qui circulent en charrette, jouent où ils peuvent, couchent où ils peuvent et se nomment le Destin, la Rancune, Mademoiselle de l'Etoile ou Mademoiselle de La Caverne. Aventures d'auberges, aventures de tripots, aventures qui se greffent sur l'aventure, ainsi celle de « l'amante invisible » racontée par Ragotin, « petit homme veuf d'une petite femme, qui avait une petite charge dans une petite juridiction voisine » et « assez mauvais poète pour être étouffé s'il y avait une police dans le royaume ».
« Scarron est l'Homère de l'école bouffonne », écrivait Théophile Gautier. Giono parlait d'un « livre extraordinaire de style », d'« un art d'une couleur magique », et Diderot disait que, contre les « vapeurs » et la neurasthénie, il n'y avais pas meilleure tisane que quatre chapitres de Dom Quichotte et un paragraphe bien choisie de Rabelais infusés dans huit à dix pages du Roman comique.

Extrait.
« et moi qui vous parle, peut-être plus sot que les autres, quoique j'aie plus de franchise à l'avouer, et que mon livre n'étant qu'un ramas de sottises, j'espère que chaque sot y trouvera un petit caractère de ce qu'il est, s'il n'est pas trop aveuglé de l'amour-propre ».

Avis.
Ce livre est le premier livre que j'ai eu à lire pour la fac.. et ce n'est pas une réussite.

Au début, je me suis dis que ça pourrait être pas mal de découvrir la littérature du XVIIè siècle. Mais, quand j'ai vu que Le Roman comique, j'ai un peu regretté. Rien que la structure du roman ne me plaît pas : pas de retour à la ligne pour les nouveaux paragraphes ; des dialogues directs sans guillemets et ancrés dans le paragraphe ; aucune séparation entre narration et dialogue.
A ma première lecture, je n'avais absolument rien compris à l'histoire. Mais, avec les cours de littérature et la prof qui nous a donné le contexte, la vie de l'auteur et a commencé à étudier en profondeur, ça a été beaucoup mieux (maintenant, je sais de quoi ça parle).

Pour l'histoire, tout est dit dans la quatrième de couverture, mais elle est écrite dans la langue du XVIIè siècle, donc un peu difficile à suivre.

En bref, premier livre pour la fac et une très grande déception. Je suis passée complètement à côté.

Scarron / Folio / Folio / 2000 / 371 pages.

1 comment :

  1. Ce roman n'a pas l'air facile à lire... La structure doit être horrible ! Dommage pour ta déception. :/

    ReplyDelete