Dec 15, 2016

[Etats-Unis] La Sélection, tome 3 : L'élue.


La quatrième de couverture.
Trois cents ans ont passé
et les Etats-Unis ont sombré dans l'oubli.
De leurs ruines est née Illéa, une monarchie de caste.
Mais un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne.

La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu'elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c'est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux.
America n"aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du cœur du Prince Maxon. A quelques jours du terme de la compétition, tandis que l'insurrection fait rage aux portes du Palais, l'heure du choix a sonné. Car il ne doit en rester qu'une...

Avis.
Ce dernier volet n'est pas aussi bien écrit que les précédents, je n'ai pas été transporté dans ce livre.
Donc, dans l'ensemble, cette saga est pas mal mais la fin est décevante.
Moi qui espérait que ce tome soit aussi bien que les précédents, je me suis trompée.
Je l'ai lu assez rapidement et je dois avouer que je suis profondément déçue de cette fin : j'avais déjà dit que je m'attendais à cette fin dès le tome 1. C'est dommage !

On a finalement un peu plus de renseignements sur les rebellions et les renégats mais c'est très vite expédié, comme la fin d'ailleurs. Ce tome est encore plus axé sur l'amour que sur le reste. Personnellement, je pense que c'est plus une énième saga jeunesse-romance qu'une dystopie avec un peu de romance. La romance déborde de partout et c'est très ennuyant.
Pour les personnages, on a America qui a passé un coup de balai sur ses sentiments mais j'ai trouvé qu'elle n'apportait rien de plus à l'histoire : elle passe tout son temps à s'ennuyer dans le boudoir ou elle manipule les gens. Les autres personnages ne sont pas beaucoup mieux : même ce que l'on apprend sur Céleste ne rehausse rien.

Ce tome est beaucoup moins bien que les deux premiers : des pseudo-actions qui ne mettent bout-à-bout sans aucune transition, l'auteur qui ne répond pas totalement à toutes les questions que l'on peut se poser, etc.
Bref, une véritable déception.

Kiera Cass / Robert Laffont / Robert Laffont / 2014 / 337 pages.

1 comment :

  1. Je n'ai jamais été tentée par cette série. Dommage que ce 3ème tome ne soit pas à la hauteur des précédents.

    ReplyDelete