Dec 15, 2016

[Etats-Unis] La Sélection, tome 2 : L'élite.


La quatrième de couverture.
Elles étaient 35 candidates, elles ne sont plus que 6.

La Sélection de trente-cinq candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Elite restante n'est plus composée que de six prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, alors que deux factions de rebelles veulent faire tomber la monarchie.
Pour America Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué : ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l'amour qu'elle éprouve depuis l'enfance pour Aspen, garde royal qu'elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu pour la justice trop souvent déçu par les décisions royales...
Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cour de sa vie...

Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.

Avis.
J'avais un peu hâte de continuer cette trilogie car elle se lit assez bien.

Au niveau de l'histoire, je me demande si l'auteure n'aurait pas oublié que ces jeunes demoiselles sont dans un jeu télévisé : cela est presque carrément passée sous silence. Néanmoins, ce que je n'ai pas apprécié, c'est d'avoir ce triangle amoureux à chaque chapitre.

Du côté des personnages, America est une véritable tête à claques : elle change d'avis comme de robes et cela m'exaspère. C'est la même chose pour le père de Maxon : il est trop fier de sa situation et en profite beaucoup trop. Par contre, j'apprécie un peu plus Maxon : sans doute comme contre-coup de son père. Pour les autres personnages, j'ai trouvé Aspen trop collant et je trouve dommage que ce personnage soit encore présent dans l'histoire : depuis le début, je ne l'aime pas mais il est toujours là.

En ce qui concerne le style de l'auteure, Kiera Cass est restée dans la continuité du premier tome, donc, de ce côté-là, pas de surprise. J'aurai bien aimé qu'elle nous parle plus des rebellions et des renégats mais ce n'est toujours pas la cas. Peut-être dans le tome 3.

Finalement, je ne suis pas sous le charme de ce deuxième tome mais il se lit bien, rapide donc, c'est le principal. J'espère que le tome 3 sera dans la même lignée que les précédents.

Kiera Cass / Robert Laffont / Robert Laffont / 2013 / 318 pages.

No comments :

Post a Comment