Oct 15, 2016

[Movies] Mes films d'horreurs favoris.

Dans mon organisation mensuelle, j'avais précisé que si le temps me le permettait, je ferai un article sur un film vu. Mais, par manque de temps, pour cette fois, j'ai eu envie de vous donner mes favoris dans le genre de l'horreur.


Tout d'abord, il y a seulement un seul film qui ne soit pas d'origine asiatique : La maison de cire. La raison ? Les occidentaux ne savent pas faire des films d'horreur corrects. Ce film est le plus récent que j'ai vu (pas par sa date de sortie). Ce n'est pas vraiment un film extraordinaire mais j'ai bien aimé l'histoire de la maison de cire. Les acteurs auraient pu être mieux choisis, parce que Paris Hilton.. il n'y a pas pire.. En fait, pour ce film, c'est surtout la seconde partie qui mérite le terme d'horreur, le reste pas vraiment.

Six jeunes gens partis assister à un match de football se retrouvent en panne, isolés dans la nature et poursuivis par un mystérieux routier. Un autochtone leur propose de les déposer dans la ville d'Ambrose, seule localité des parages où l'on trouve un garage.
Les étudiants se séparent et explorent la petite ville. Ils ne tardent pas à tomber sur une étrange attraction, la Maison de cire, dans laquelle les statues sont d'un tel réalisme qu'on les croirait vivantes.

Le groupe va comprendre à ses dépens que le sculpteur de la Maison de cire et ses complices ne demandent pas mieux que d'agrandir leur curieuse collection.

Le second film est un sequel de Paranormal Activity : il s'agit de Tôkyô Night, réalisé par Toshikazu Nagae. C'est bien le seul film de la saga que je n'ai pas vu en entier. Dans celui-ci, on retrouve l'atmosphère des films d'horreurs japonais : c'est cela qui est mis en avant et pas les "pseudo effets gores" des films américains. C'est cette spécificité qui fait que j'ai préféré la version japonaise.

A Tokyo, un frère et une soeur sont confrontés à d'étranges phénomènes, centrés autour de la jeune femme. Ils décident de filmer les événements...

J'en arrive au film qui m'a fait découvrir son livre : Battle Royale. J'avais beaucoup aimé le concept. L'atmosphère est pesante, même si le film ne se concentre que sur le professeur, Shûya et Noriko, je trouve qu'il a assez bien adapté le livre. Le petit plus ? La présence de Kitano Takeshi et de Fujiwara Tatsuya.

Dans un avenir proche, les élèves de la classe B de 3ème du collège Shiroiwa ont été amenés sur une île déserte par une armée mystérieuse. Un adulte surgit tout à coup devant eux : leur ancien professeur Kitano. Il leur annonce qu'ils vont participer à un jeu de massacre dont la règle consiste à s'entretuer. Seul le dernier des survivants pourra regagner son foyer.
Kitano leur présente deux nouveaux élèves très inquiétants. Des coups de feu retentissent pour convaincre les incrédules. Selon la loi de réforme de l'éducation pour le nouveau siècle, ce sacrifice permettra de former des adultes sains.

Abandonnés chacun à son sort avec de la nourriture et une arme, les adolescents disposent d'un délai de trois jours pour s'entretuer.

Les trois derniers films sont d'un réalisateur que j'adore : Miike Takashi. Tous ses films que j'ai vu pour l'instant sont superbes.

Tout d'abord, La mort en ligne. L'histoire a un côté dérangeant voire inquiétant qui fait toute la beauté des films du réalisateur. Ce n'est pas le meilleur de Miike mais il reste correct.

Un soir, Yumi est témoin d'un étrange incident.
Son amie Yoko reçoit un message identifié comme émanant de son propre téléphone, mais daté de trois jours plus tard. Si la mélodie qui annonce l'appel lui est inconnue, Yoko reconnaît en revanche sa propre voix sur l'enregistrement : un cri d'effroi qui lui glace le sang. Elle raccroche et tente de ne plus y penser. Mais trois jours plus tard, Yoko meurt à l'heure et dans les conditions exactes du message prémonitoire.
Au lycée, un événement similaire se produit quelques jours seulement après la mort de Yoko. Un élève disparaît dans des circonstances inexplicables. A chaque nouvel appel, la sonnerie et le message spécifiques annoncent une mort certaine à leur destinataire, avec la date et l'heure exactes.

Yumi décide d'enquêter. D'autant que sa meilleure amie Natsumi a elle-même reçu un appel fantôme...

Ensuite, je propose une sorte de recueil / anthologie de film : 3 extrêmes. Il regroupe trois films asiatiques (réalisés par Park Chan-Wook, Miike Takashi et Fruit Chan). J'ai adoré Nouvelle cuisine de Fruit Chan : cela donne envie de manger des raviolis ! Le film de Miike, La Boite, est celui qui m'a le moins fait d'effets. Quant à Coupez ! de Park, j'ai eu un bon fou rire quand j'ai vu la femme perdre un doigt, ainsi que la suite.
Bref, ces 3 extrêmes sont trois bons films (il existe également des versions longues).

Dans Nouvelle cuisine de Fruit Chan, Madame Ching Lee, une ancienne star de Hong Kong approchant la quarantaine, goûte aux raviolis cuits à la vapeur de Mei, une ancienne employée du corps médical, pour rajeunir, quitte à en payer le prix fort.
Dans Coupez ! de Park Chan-wook, un réalisateur aussi acclamé du public qu'apprécié des critiques se retrouve aux prises avec un détraqué qui lui propose un choix terrifiant : tuer un enfant ou voir les doigts de sa femme coupés les uns après les autres.

Dans La Boîte de Takashi Miike, une romancière à succès mène une vie solitaire, derrière laquelle se cache un lourd secret. Un secret qu'aimerait bien découvrir son éditeur, qui ne semble pas insensible au charme de la jeune femme.

Finalement, LE film d'horreur qui m'a le plus plu : La maison des sévices. En fait, il s'agit du dernier épisode de la saison 1 de Master of Horrors, une série qui regroupe des courts-métrages d'horreurs des plus grands réalisateurs du genre (bon, j'avoue : le seul qui veut le coup, c'est celui de Miike Takashi).
Ce mini-film dure 1h03 et, après trois visionnages, je n'ai jamais vu plus de 20 minutes. J'ai encore "mal" aux ongles et aux doigts rien qu'en repensant aux scènes de tortures.
LE meilleur film d'horreur que j'ai vu.

Bonus :
Pour moi, ce n'est pas du tout de l'horreur car j'ai bien ri pendant tous les films : il s'agit de la saga Chucky. Je me souviens avoir vu le premier quand j'étais petit et il m'avait fait rien, pas hurler de peur (je dois avoir un grain..).

4 comments :

  1. J'avoue que je ne suis pas très films, et encore moins films d'horreur : je suis trop froussarde. ^^

    ReplyDelete
  2. Je ne suis pas très films d'horreur, je suis trop trouillarde haha. x) En tout cas, tu m'as fait découvrir des titres.

    ReplyDelete
  3. j'adorai regarder les films d'horreur quand j'étais ado, maintenant j'aime moins. Mais je me souviens de "La maison de cire" que j'avais beaucoup aimé.

    ReplyDelete
  4. Je déteste les films d'horreur, je n'en dors plus la nuit une fois regardé :p

    ReplyDelete