Oct 11, 2015

[Grèce] Le Palais des Larmes.


La quatrième de couverture.
Qui aurait imaginé que Théodora, originaire d'un misérable quartier de Constantinople, serait un jour impératrice d'Orient ! Ni les enfants qui partageait ses jeux et ses souffrances. Ni même les actrices qui lui apprirent le mime et la danse. Encore moins les clients des tavernes obscures à qui elle dispensait ses charmes contre un peu d'argent.
L'ancienne courtisane, devenue épouse de l'empereur Justinien, confesse ici les étapes de son fabuleux destin. Volontaire, parfois cruelle mais toujours maîtresse de son destin, Théodora, être de légende qui rayonna sur le plus grand empire du monde, nous est restituée ici comme jamais...
Un inoubliable destin de femme au VIè siècle de notre ère.

Avis.
Avant de lire ce livre, je ne connaissais pas cette impératrice et je pensais que ce livre était une pure fiction. Et en faisant des recherches, je me suis rendue compte que Michel de Grèce nous présentait ici un récit historique et biographique.

Tout au long du livre, on suit Théodora avant qu'elle devienne impératrice d'Orient et après son couronnement.
Au début, Théodora est une petite fille qui vit dans la pauvreté et elle est battue par son beau-père. Par la suite, elle va faire partie d'un théâtre en tant que mime, puis va devenir une courtisane très talentueuse. Elle va rencontrer un homme avec lequel elle va partir vivre puis elle va s'échapper et vivre chez des ermites, pendant deux années, pour finalement s'échapper à nouveau et se retrouver dans une chorale religieuse. Durant sa vie de religieuse, elle va rencontrer une femme qui va lui donner le goût du luxe et Théodora va encore s'enfuir, sur conseil de son amie, pour Constantinople. Là-bas, elle va rencontrer un jeune homme, Justinien, neveu de l'empereur Justin. Après quelques temps, ils vont se marier et devenir empereur et impératrice d'Orient.
En tant qu'impératrice, Théodora est connue pour être une femme cruelle et ambitieuse. Mais malgré cela, elle a fait beaucoup pour son empire.

J'ai beaucoup aimé cette histoire : elle était intéressante. Théodora est une jeune femme forte, même avant de devenir impératrice.
J'ai aimé le style d'écriture de l'auteur : il m'a emporté dans l'univers du Proche-Orient, malgré quelques lenteurs éparpillées dans tout le livre.
Un très bonne biographie d'une impératrice trop peu connue.

Michel de Grèce / Pocket / Pocket / 1990 / 343 pages.

2 comments :

  1. Un roman qui m'a l'air bien intéressant !

    ReplyDelete
  2. Je crois que je l'ai dans ma PAL!

    ReplyDelete