Jun 27, 2015

[Etats-Unis] Kay Scarpetta T19 - Voile rouge.


La quatrième de couverture.
Kay Scarpetta, bien déterminée à découvrir les raisons du meurtre de son assistant Jack Fielding, se rend au pénitencier de femmes de Géorgie, où une prisonnière affirme détenir des informations sur ce dernier. Elle évoque aussi d'autres assassinats sans relations apparentes : une famille d'Atlanta décimée des années auparavant et une jeune femme dans le couloir de la mort. Peu après, Jaime Berger, ancienne procureure de New York, convoque Kay Scarpetta à un dîner, mais dans quel but ? Kay comprend que le meurtre de Fielding et celui auquel elle a échappé autrefois constituent le début d'un plan destructeur. Face à un adversaire malade et dangereux, elle traverse enfin le voile rouge qui l'empêchait de comprendre.

Avis.
J'avais, au départ, acheté ce livre parce que la quatrième de couverture m'intriguait. Puis, par la suite, en faisant des recherches sur le livre, je me suis rendue compte qu'il faisait partie intégrante d'une saga... et que c'était le tome 19 (sur 21) !! Donc, ça m'avait un peu refroidit pour le lire et j'ai attendu deux ans pour cela.
J'ai finalement décidé de le lire en me disant que, si il me plait, je lirais toute la saga.

Ce roman nous présente Kay Scarpetta, médecin légiste, qui cherche à savoir pourquoi son assistant a été assassiné. Au fil de ses recherches, elle doit se rendre dans une prison pour femme et c'est à partir de là que le roman avance beaucoup. Kay se retrouve en compagnie d'une ancienne procureure qu'elle connait bien. Cette dernière a besoin de Kay pour l'aider dans une ancienne affaire. Le roman nous explique jusqu'à la fin cette ancienne affaire et les conséquences pour ceux qui s'en approchent.

J'ai, dans le fond, bien aimé l'histoire, l'enquête n'est pas présentée comme les enquêtes habituelles des romans policiers et thriller. J'ai beaucoup apprécié la fin qui accélère de plus en plus aux six chapitres avant la fin. 
Les points négatifs sont un peu plus présents dans le livre. Déjà, les dialogues. Certains sont plats, j'ai eu l'impression de ne pas avancer dans la discussion et d'autres n'ont rien à faire là, sont inutiles. Ensuite, il n'y a pas vraiment de personnages attachant mais je n'ai pas supporté Marino (un ancien policier) et le mari de Kay, Benton : ils m'ont tapé sur les nerfs durant tout le roman.

Finalement, malgré les nombreux points négatifs, j'ai bien aimé ce tome 19 et je compte lire toute la saga Kay Scarpetta.

Patricia Cornwell / Edition Des Deux Terres / Le livre de Poche / 2013 / 619 pages.

4 comments :

  1. 19 sur 21... Une très longue saga ^^ Ça m'est également arrivé pour des livres de Harlan Coben, je crois.
    Contente que tu aies aimé ;-) Je ne connais cette auteure que de nom.

    ReplyDelete
  2. Il pourrait me plaire sauf le fait que ça soit un 19 tomes xD Mais ton avis est encourageant et je suivrai peut-être tes pas en le lisant et voir si je lis le reste après :)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Si je trouve le tome 1, j'en ferai aussi une chronique et tu verras mieux si avec le premier cette saga pourrait te plaire.

      Delete
  3. Pourquoi pas! Mais je ne suis pas fan des thrillers/policiers sur papier....
    Liseuse66

    ReplyDelete