Apr 27, 2017

[France] Journal à quatre mains.


La quatrième de couverture.
En mai 1940, une brune et une blonde, au 44 rue Vaneau. La brune, c'est Benoite Groult, la blonde, sa sœur Flora, de quatre ans sa cadette. De 1940 à 1945, de la "drôle de guerre" jusqu'à la Libération, ces deux adolescentes tiennent un journal à quatre mains. Une traversée des années noires où le regard convenu de deux jeunes filles rangées s'ouvre à une toute autre réalité, celle du marché noir et des rafles, de la répression et de la TSF clandestine. Mais aussi au vent nouveau qui commence à souffler, à la vie nocturne et aux premières amours. Un témoignage d'une sensibilité unique sur la France occupée.

Avis.
Je suis tombée pas hasard sur ce livre et j'ai tout de suite été attiré par l'idée de lire un témoignage sous la forme de journal intime. Ce récit m'a profondément touché et je trouve qu'il est assez bien écrit. On a quelques fois une sorte de dialogue entre les deux sœurs car l'une répond à ce que l'autre à écrit juste au dessus.
J'ai préféré ce journal à celui d'Anne Frank car ces deux jeunes filles ne sont pas du même milieu qu'Anne : elles viennent d'une famille aisée. Et en même temps, Benoite et Flora sont complètement différentes avec des caractères éloignés.

Ce journal est beaucoup plus agréable à lire que d'autres, qui nous montre la France occupée d'un point de vue un peu plus « mondain ».

Benoite et Flora Groult / Le livre de Poche / 2008 / 534 pages.

No comments :

Post a Comment