Jan 5, 2017

[Royaume-Uni] Vendetta.


La quatrième de couverture.
2006. La Nouvelle-Orléans, Catherine, la fille du gouverneur de Louisiane est enlevée, son garde du corps assassiné. Confiée au FBI, l'enquête prend vite un tour imprévu : le kidnappeur, Ernesto Perez, se livre aux autorités et demande à s'entretenir avec Ray Hartmann, un obscur fonctionnaire qui travaille à Washington dans une unité de lutte contre le crime organisé. A cette condition seulement, il permettra aux enquêteurs de retrouver la jeune fille saine et sauve. A sa grande surprise, Hartmann est donc appelé sur les lieux. C'est le début d'une longue confrontation entre les deux hommes, au cours de laquelle Perez va peu à peu retracer son itinéraire, l'incroyable récit d'une vie de tueur à gages au service de la mafia, un demi-siècle de la face cachée de l'Amérique, de Las Vegas à Chicago, depuis Castro et Kennedy jusqu'à nos jours. Quel est le véritable enjeu de cette confrontation ? Pourquoi Perez a-t-il souhaité qu'Hartmann soit son interlocuteur ? Alors que s'engage une course contre la montre pour retrouver Catherine et que, dans l'ombre, la mafia et les autorités s'inquiètent du dialogue qui s'établit entre les deux hommes, Hartmann ira de surprise en surprise jusqu'à l'étonnant coup de théâtre final.

Avis.
J'ai lu ce livre dans le cadre du club de lecture au lycée. C'était la première fois que je lisais un livre de cet auteur mais je m'attendais à un peu mieux.

Ce roman commence avec la découverte d'un corps, qui s'avère être le gare du corps de la fille du gouverneur de Louisiane, puis, on découvre que cette jeune fille a disparu. Néanmoins, le coupable, Perez, se désigne de lui-même mais il ne tient qu'à discuter de cette affaire avec un homme travaille dans une unité de lutte contre le crime organisé. Et c'est à cette condition que Perez va commencé à raconter son histoire, tout ce qu'il a fait dans sa vie.

Vendetta est un livre assez prenant car l'histoire de la vie de Perez est vraiment intéressante : de nombreuses parties de sa vie nous font poursuivre notre lecture car les événements évoqués sont réels. C'est également un livre plaisant car on "vit" un véritable retour en arrière avec les nombreuses fausses pistes. Malgré cela, on peut arriver à comprendre la fin avant les dernières pages.

J'ai donc apprécier découvrir le style de l'auteur mais cette histoire ne m'a pas vraiment plu, à cause de la fin que l'on voit arriver.
Mais c'est une belle histoire.

R.J. Ellory / Sonatine / 2009 / 651 pages.

No comments :

Post a Comment