Dec 22, 2016

[France] Cyrano de Bergerac.


La quatrième de couverture.
La gloire d'Edmond Rostand est inimaginable aujourd'hui. Ses contemporains le tiennent pour le plus grands écrivains de tous les temps. Cyrano de Bergerac suscite une véritable adoration, indéfiniment renouvelée. On devrait encore savoir par cœur ces vers piaffants, cliquetants, étourdissants, à l'image de ce héros romantique et baroque, de ce d'Artagnan amoureux.
Savant fou tombé de la Lune ou ferrailleur éblouissant, si tous les Français se reconnaissent en lui, s'il nous arrache des larmes, c'est parce qu'il est vrai, d'une profonde vérité humaine. C'est lui que Roxane aimait, son intelligence, son esprit, et non le beau et ennuyeux Christian. Cyrano est une part de nous-même, le vengeur des humiliés et des offensés, des timides et des ratés de l'amour. A la fin de l'envoi, c'est toujours lui qui gagne.

Avis.
C'est une des rares pièces de théâtre que j'ai lu pour le plaisir avant qu'on en parle un peu au lycée. J'ai tout de suite aimé le théâtre en vers : cela colle bien avec le personnage de Cyrano. C'est vraiment un personnage attachant, il a du répondant pour ceux qui se moque de lui et de son nez (notamment à travers sa magnifique tirade du nez). C'est également un amoureux, pas comme Roxane qui croit aimé un homme beau et qui a de l'esprit, non, Cyrano, lui, aime les mots avant tout.
C'est un très beau livre qu'on a encore et encore envie de lire. On se reconnaît vraiment dans ce personnage plein de "drôleries" et, bien sûr, de panache.

C'est un livre que je continuerai de lire et de relire et donc je le conseille à tous ceux qui ne l'ont jamais lu.

Edmond Rostand / Pocket / 2005 / 286 pages.

1 comment :

  1. J'avais beaucoup aimé ce livre, que ce soient l'histoire, les personnages, ou la si belle plume de l'auteur. C'était une très belle découverte, je ne pensais pas autant apprécier.

    ReplyDelete