Nov 19, 2016

[Movies] Films d'horreur. : mes déceptions.

Comme le mois d'octobre était le mois d'Halloween avec mes coups de cours, en novembre, je vais continuer à parler films d'horreur. Cette fois, je vais vous parler de mes grandes déceptions.


  • 28 jours plus tard (2002).
"Un commando de défenseurs des animaux se rend dans un laboratoire afin d'y délivrer des chimpanzés soumis à d'étranges expériences. Ils ignorent que ceux-ci sont porteurs d'un virus d'une virulence incroyable et transmissible à l'être humain. 28 jours plus tard, Jim se réveille dans un ville morte d'où tous les habitants ont fui."

Dans ce premier film de la saga, je n'ai pas du tout retrouvé le côté horreur : c'est simplement un film d'action avec des "pseudo-zombies".

  • 28 semaines plus tard (2007).
"Il y a six mois, un terrible virus a décimé l'Angleterre et a transformé presque toute la population en monstres sanguinaires. 

Les forces américaines d'occupation ayant déclaré que l'infection a été définitivement vaincue, la reconstruction du pays peut maintenant commencer. 

Don a survécu à ces atroces événements, mais il n'a pas réussi à sauver sa femme et la culpabilité le ronge. Lorsqu'il retrouve ses enfants, Andy et Tammy, qu'il n'avait pas revus depuis la catastrophe et qui reviennent à Londres avec la première vague de réfugiés, il leur apprend la mort de leur mère. Partagés entre la joie des retrouvailles et le chagrin, tous trois tentent de se reconstruire et de reprendre une vie normale dans la ville dirigée par l'armée américaine.

Pourtant, quelque part, un effroyable secret les attend. Tout n'est pas terminé..."

Ce deuxième volet est pire que le premier : il n'y a aucune crédibilité dans l'histoire. Cela reste un film d'action et rien d'autre.

  • La dernière maison sur la gauche (2009).
"Les Collingwood possèdent une maison isolée, sur les berges d'un paisible lac. Leur fille, Mari, et sa copine Paige ne vont pas tarder à se faire enlever par un psychopathe évadé, Krug, sa compagne Sadie, son frère Francis et son fils, Justin. Laissée pour morte, Mari tentera de rejoindre à la nage la demeure familiale, sa dernière chance de survie..."

Habituellement, les vieux films repris sont toujours mauvais : celui-ci n'échappe pas à la règle. L'original est bien mieux est il date de... 1972 !

  • Blood, The Last Vampire (2000).
"En 1966, dans un Japon sous tension à cause de la guerre du Vietnam, des militaires américains stationnés à la base aérienne de Yokota doivent faire face à un danger inattendu : des vampires, immondes créatures se nourrissant de chair humaine, seraient infiltrés parmi eux. Une équipe d'agents secrets, spécialement formés pour combattre ces créatures de la nuit, est envoyée sur place pour les démasquer et les éliminer. Parmi eux se trouve une mystérieuse adolescente, Saya, dotée de pouvoirs surnaturels..."

Il s'agit de ma plus grande déception dans les films japonais en général. Je n'ai pas apprécié les "dessins" des personnages et pour l'histoire, je me suis demandée pourquoi j'ai eu la mauvaise idée de vouloir regarder ce court-métrage...

  • L'exorcisme d'Emily Rose (2005).
"Lorsque Emily Rose quitte sa province, c'est pour aller étudier à l'université. Une nuit, seule dans sa chambre d'étudiante, elle est la proie d'hallucinations et d'une rencontre surnaturelle qui la laissera épouvantée. Convaincue qu'elle est harcelée par les forces démoniaques, Emily sombre peu à peu, victime de symptômes de plus en plus spectaculaires. Perdue et terrifiée, Emily demande au prêtre de sa paroisse, le père Richard Moore, de l'exorciser...

Au terme du combat contre sa possession, la jeune fille trouve la mort. Accusé d'homicide par imprudence, le père Moore se retrouve au cœur d'un procès qui va ébranler les convictions de tous. Défendu par Erin Bruner, une célèbre avocate qui ne croit pas au surnaturel, Moore n'a plus l'ambition d'être innocenté, il veut simplement que tout le monde sache ce qui est réellement arrivé à Emily..."


Ce film m'aurait sans doute plu si il avait été sous l'étiquette "thriller". Dans le genre de l'horreur, il fait juste perdre deux heures à ceux qui le regardent.

  • La saga Amityville.

Ce saga de 10 films (jusqu'à présent) est une grosse blague. Le premier, qui date de 1979, est plutôt bien mais après, c'est la catastrophe, pour arriver à celui de 2005). Cet avant-dernier film n'a aucune originalité, aucun scénario et, surtout, aucun intérêt.

  • Appartement 1303 (2012).
"A Detroit, Janet Slate, une jeune femme dont la mère est alcoolique, est heureuse d’emménager seule dans son nouvel appartement. Alors qu'elle croise sa voisine, une petite fille mystérieuse, cette dernière lui conseille de quitter les lieux au plus vite : l'appartement serait hanté suite à des crimes qui s'y sont déroulés dans le passé..."

C'est le pire film d'horreur que j'ai vu à ce jour. Il ne présente aucune action et aucun intérêt. C'est vraiment une grosse perte de temps et un navet.


Question bonus : Pourquoi dans la plupart des films d'horreurs occidentaux, les actrices sont toutes (ou presque) blondes ?

1 comment :

  1. je ne regarde plus de films d'horreurs, j'adorais cela ado, maintenant non, j'ai les chocottes ^^ étrange lol

    ReplyDelete