Sep 22, 2016

[Royaume-Uni] Harry Potter à l'école des sorciers.


La quatrième de couverture.
Le jour de ces onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre des trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ?

Extrait.
"-Et maintenant, avant d'aller nous coucher, chantons tous ensemble l'hymne du collège ! s'écria Dumbledore.
Harry remarqua que le sourire des autres professeurs s'était soudain figé. Dumbledore donna un petit coup de baguette magique, comme s'il avait voulu faire partir un mouche posée à son extrémité, et il s'en échappa un long ruban d'or qui s'éleva au-dessus des tables en se tortillant pour former les paroles de la chanson.
-Chacun chantera sur son air préféré, dit Dumbledore. Allons-y !
Et toute l'école se mit à hurler :
Poudlard, Poudlard, Pou du Lard du Poudlard,
Apprends-nous ce qu'il faut savoir,
Que l'on soit jeune ou vieux ou chauve
Ou que l'on ait les jambes en guimauve,
On veut avoir la tête bien pleine
Jusqu'à en avoir la migraine
Car pour l'instant c'est du jus d'âne,
Qui mijote dans nos crânes,
Obliges-nous à tout étudier,
Fais de ton mieux, qu'on se surpasse
Jusqu'à c'que nos cerveaux crient grâce.
Tout le monde termina la chanson à des moments différents. Les jumeaux Weasley furent les derniers à chanter, au rythme de la marche funèbre qu'ils avaient choisie. Dumbledore marqua la cadence avec sa baguette magique et lorsqu'ils eurent terminé, il fût l'un de ceux qui applaudirent le plus fort.".

Avis.
Voilà un moment que j'avais envie de relire ma toute première saga et j'ai attendu décembre afin de mêler la magie de Poudlard à celle de Noël. Malgré toutes ces années, l'histoire est toujours aussi originale : j'ai toujours les mêmes sensations en le relisant que la première fois. Pour les personnages, j'ai aimé Fred et George (même si ils ne sont pas présents tout le temps) et je ne saurais dire pour quelle raison précise ; après, bien sûr, j'ai apprécié Ron et Harry parce que l'on voit à travers leurs yeux une première année à Poudlard. Cependant, j'ai moins aimé Neville, Hermione et Drago : Drago est trop arrogant (c'est son personnage, je sais), pour Neville, je n'aime pas les gens extrêmement tête-en-l'air donc on n'a pas était compatible et Hermione était trop accrochée au règlement. Néanmoins, pour Hermione, le fait qu'elle est un peu évoluée à travers les pages pour ne plus s'accrocher aux règles était appréciable.

Évidemment, j'ai pris du plaisir à relire ce premier tome : la magie qui s'en dégage et que l'on ressent nous amène encore plus de plaisir à la lecture. Ce roman nous fait vraiment voyager et, en même temps, rêver car, même en ayant vu le film, on se forge Poudlard, le physique des personnages, etc, selon notre envie.

J.K. Rowling / Gallimard Jeunesse / Folio Junior / 1998 / 302 pages.

No comments :

Post a Comment