Jul 11, 2016

[Etats-Unis] Le Joyau T1.


La quatrième de couverture.
Le Joyau, haut lieu et cœur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté.
Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance...
Achetée lors de la Vente aux Enchères par la Duchesse du Lac, Violet - le lot 197, son nom officiel - va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l'étincelante façade du Joyau. S'exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie.
C'est pourtant dans ce sinistre quotidien qu'elle tombe amoureuse d'un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d'affronter les plus grands dangers...

Avis.
Au début, j'ai été un peu sceptique : je m'attendais à avoir la romance en plein dans la face mais finalement, non : elle n'arrive que tardivement et n'occupe pas beaucoup de place.

J'ai adoré le fond de l'histoire : c'est la première fois que je lis un livre qui a pour thème les mères-porteuses ; c'est cela qui m'a fait lire ce livre. Bref, grâce à l'histoire, au fil des pages, j'ai été transportée dans la vie dans le Joyau.
Tous les personnages sont attachants, sauf la Duchesse et sa nièce aigrie. Violet, âgée de douze ans quand elle apprend à être mère-porteuse, devient la propriété de la Duchesse à cause de la Vente aux Enchères. J'ai beaucoup aimé le personnage, sa personnalité ; on a bien évidemment de la peine pour elle avec tous les événements qui lui arrivent.
Ensuite, j'ai beaucoup aimé Lucien et Ash : leurs manières d'être avec Violet ; néanmoins, on n'en parle pas énormément (à voir dans le tome 2).

J'ai aimé le style de l'auteur : l'écriture est très fluide. Habituellement, je ne suis pas vraiment fan de dystopie mais avec celle-ci, j'ai eu un bon feeling. L'univers est passionnant même si l'action n'st pas beaucoup présente dans ce premier tome.

En somme, je pensais me retrouver avec un livre ressemblant à La Sélection mais finalement, non. Je suis conquise.

Amy Ewing / Robert Laffont / R / 2014 / 452 pages.

2 comments :

  1. Il est dans ma PAL, j'ai trop hâte de le lire :)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Je ne peux que te conseiller de foncer :)

      Delete