Jan 31, 2016

[France] La Fortune des Rougon.


Le résumé du livre.
"Issus de la paysannerie enrichie, les Rougon portent en eux l'avidité du pouvoir et de l'argent. Une des branches de la famille, les Macquart, sera marquée par l'hérédité de l'alcoolisme, du vice et de la folie. Le coup d'Etat du 2 décembre 1851 entraîne les Rougon dans la conquête de Plassans, la capitale provençale du roman. La haine de l'empereur pousse Silvère, petit-fils de la matriarche, et Miette, sa femme, dans l'insurrection républicaine. De ces passions et de ces fureurs naîtront cent personnages, et celui, aux milles visages anonymes de la foule et de la collectivité qui préfigure le XXè siècle." (Livraddict)

Avis.
J'ai enfin décidé de me lancer dans cette immense saga familiale que j'ai connu au collège (ça remonte à loin..).

Ce premier tome est très intéressant car il nous présente les origines des Rougon-Macquart : cette grande famille descend de l'aïeule Adélaïde, une pauvre femme délaissée par ses enfants.
Un des points pour lequel j'adore tant Zola est ses longues descriptions. Ici, il nous présente Plassans avec une infinité de détails qu'elle pourrait bien exister.

On découvre donc la genèse de cette famille, avec des personnages plutôt antipathiques : ils sont presque tous attirés par le pouvoir et l'argent. Néanmoins, il y a Pascal, le fils médecin, qui ne s'intéresse guère à sa famille ; et puis, on a Silvère et Miette : un charmant couple qui ne semble pas vivre dans le même monde que le reste de la famille de Silvère ; même si ce dernier va rejoindre les insurgés, ils vont passer tout leur temps ensemble à se promener dans la campagne de Plassans.

En plus de la famille, l'histoire tourne autour d'intrigues politiques, dont le coup d'Etat de Napoléon. La bataille de deux frères, Pierre Rougon et Antoine Macquart, l'un bonapartiste et l'autre républicain, permet de mieux comprendre les motivations des premiers membres de cette famille.

Donc La Fortune des Rougon pose les bases d'une famille très complexe et promet une belle suite dans les tomes suivants.

Emile Zola / Fasquelle / Cercle du Bibliphile / 457 pages.

2 comments :

  1. Je l'ai lu le mois dernier, et j'ai bien apprécié découvrir les origines de ces deux familles qui se haïssent. Mais j'ai trouvé qu'il y avait trop de descriptions, surtout dans les premiers chapitres...

    ReplyDelete
    Replies
    1. C'est juste les descriptions qui font le charme de la plume de Zola !

      Delete