Oct 26, 2015

[France] Juste une ombre.


La quatrième de couverture.
D'abord, c'est une silhouette, un soir, dans la rue...
Un face-à-face avec la mort.
Ensuite, c'est une présence. Le jour : à tous les carrefours. La nuit : à ton chevet. Impossible à saisir, à expliquer, à prouver.
Bientôt, une obsession. Qui ruine ta carrière, te sépare de tes amis, de ton amant. Te rend folle. Et seule.
Juste une ombre. Qui s'étend sur ta vie et s'en empare à jamais.
Tu lui appartiens, il est déjà trop tard...

Avis.
J'avais été happée par le résumé du livre : l'ombre mystérieuse qui est toujours près de toi, c'était intriguant.
Malheureusement, l'histoire ne m'a pas plu. Je veux bien que l'on parle de l'ombre toujours présente mais qu'à chaque phrase, on en parle, cela devient lourd.
Le personnage principal, Cloé, m'a énormément gonflé : c'est le type classique de personne que je n'aime pas (dans les livres comme ailleurs) : manipulatrice, hautaine et prétentieuse. J'ai eu du mal à finir ce thriller, rien qu'à cause de ce personnages. Les autres ne m'ont pas marqués.

Pour l'intrigue du livre, elle est assez bien tournée : est-ce que Cloé est suivi par cette ombre ou est-ce qu'elle délire complètement ? A certains moment, on se dit qu'elle est suivi et seulement quelques pages après, on l'internerait volontiers.
Je n'ai pas aimé le style de l'auteur : le récit est écrit avec de petites phrases et cela m'a donné une impression d'un récit haché.

En somme, une histoire ont la quatrième de couverture paraissait très intrigante mais le contenu des pages n'était pas à la hauteur.

Karine Giebel / Fleuve Noir / Pocket / 2013 / 606 pages.

3 comments :

  1. je l'ai dans ma pal, en général j'adore les livres de Giebel ;)

    ReplyDelete
  2. Malgré ton avis peu positif, j'avoue que ce roman m'intrigue bcp !

    ReplyDelete