May 30, 2016

[France] Le Ventre de Paris.


La quatrième de couverture.
C'est dans les Halles centrales de Paris récemment construites par Baltard que Zola situe le troisième épisode des Rougon-Macquart. Après « la course aux millions » décrite dan La Curée, ce sera la fête breughelienne du Ventre de Paris, ses amoncellements de victuailles, ses flamboiements de couleurs, ses odeurs puissantes.
Florent, arrêté par erreur après le coup d'Etat du 2 décembre 1851, s'est évadé du bagne de Cayenne. Il retrouve à Paris son demi-frère qui, marié à la belle Lisa Macquart, fait prospérer l'opulente charcuterie Quenu Gradelle. Mais la place de Florent est-elle à leurs côté ? A-t-il renoncé à ses rêves de justices ? Car si l'Empire a su procurer au « ventre boutiquier », au ventre de l'honnête moyenne, le « consentement large et solide de la bête broyant le foin au râtelier », il n'a guère contenté les affamés. Et la grande kermesse flamande va réveillée bientôt l'éternel affrontement des Maigres et des Gras.

Avis.
Je poursuis mon voyage dans le Paris de Zola et cette fois, on rencontre au centre de l'histoire un bâtiment, les Grandes Halles de Paris, qui viennent d'être construites. On retrouve toute l'habilité de Zola à nous décrire les lieux mais ici, on « ressent » bien l'impact des Halles grâce à l'utilisation de plusieurs points de vue pour justement nous les décrire avec toutes ses bonnes et mauvaises odeurs, ses couleurs chatoyantes, etc.

Dès le début, on retrouve Florent, qui avait été arrêté lors du coup d'Etat du décembre 1851. Il se retrouve dans la rue où sept ans auparavant il avait été « pris » : on ressent bien le malaise du personnage.

Le plus grand intérêt de ce troisième tome est la bataille qui est présente tout au long du livre : les Maigres (Claude Lantier et Florent) contre les Gras (les commerçants des Halles). Il y a un mépris des Gras envers les Maigres car la maigreur est perçue comme un vice. Au milieu de cette bataille, on s'aperçoit que les femmes ont une place très importante car ce sont elles qui vont causer la perte de Florent.

Dans ce tome, Zola nous montre un classe bourgeoise préoccupée uniquement par son bien-être et nous fait une belle leçon sur la nature de l'Homme.

Emile Zola / Le livre de Poche / 2009 / 383 pages.

1 comment :

  1. J'aime encore bien Zola alors pourquoi pas :)

    ReplyDelete