May 14, 2015

[Etats-Unis] Rêves de garçons.


La quatrième de couverture.
A la fin des années 1970, trois pom-pom girls quittent leur camp de vacances à bord d'une Mustang décapotable dans l'espoir de se baigner dans le mystérieux Lac des Amants. Dans leur insouciance, elles sourient à deux garçons croisés en chemin. Mauvais choix au mauvais moment. Soudain, cette journée idyllique tourne au cauchemar.
Rêves de garçons est un plongée au cœur d'un univers adolescent dépeints avec une justesse sans égale. Une fois de plus, Laura Kasischke s'attache à détourner avec beaucoup de férocité certains clichés de l'Amérique contemporaine et nous laisse, jusqu'à la révélation finale, dans l'imminence de la catastrophe.

Avis.
Ce livre m'a été offert pour deux livres de l'édition Le livre de Poche que j'avais acheté. A première vue, la quatrième de couverture avait l'air intéressante.

Après ma lecture, j'avoue que je n'ai pas aimé l'histoire et en plus, je n'ai pas vraiment tout compris.
Dans ce livre, on suit la vie d'une pom-pom girls nommée Kristy. Elle nous raconte sa vie au lycée en tant que cheerleaders, ses vacances dans un camp d'été avec sa meilleure amie Desiree. Dans cette histoire, j'ai trouvé que l'on avait tous les clichés que l'on pouvait s'imaginer sur une pom-pom girls : la popularité, le mépris, le "je suis meilleure que vous parce que je suis une pom-pom girls", etc ; et ce que je n'ai pas compris, c'est à quel moment l'auteur tente de "détourner de certains clichés de l’Amérique contemporaine" : pratiquement tout son récit n'est qu'un cliché !
Ensuite, je n'ai pas aimé les personnages tout simplement parce que ce sont des cheerleaders et qu'elle se comporte trop comme tel (c'est de l'exagération). Puis pour TJ, le copain de Desiree dans le camp d'été, je n'ai pas su quoi penser de lui, à un moment, il se colle contre Kristy alors que Desiree est à côté..
Enfin, il y a un moment dans le livre où nos copines font la "rencontre" de garçons qui finissent par les suivre (sûrement parce que dans leur bled, il n'y a aucune jeune fille). Et tout au long du récit, les filles sont persuadées qu'ils les ont suivit jusqu'à leur camp et à ce moment, l'histoire est mêlée de l'angoisse qu'ont les filles. "Jusqu'à la révélation finale" (qui n'est pas si finale que ça puisqu'elle ne se trouve pas vraiment à la fin du roman).

Finalement, c'était un livre qui promettait une bonne histoire mais qui m'a terriblement déçu.

Laura Kasischke / Le livre de Poche / Le livre de Poche / 2009 / 250 pages.

3 comments :

  1. Dommage pour ton commentaire déçu, j'avoue ne pas être tentée :/

    ReplyDelete
  2. Oh c'est vraiment dommage ! Le résumé me tentait vraiment beaucoup.

    ReplyDelete
  3. Il ne me tente pas celui-là non plus....
    Liseuse66

    ReplyDelete