Mar 7, 2015

[France] Sous les couvertures.


La quatrième de couverture.
Un samedi soir, une librairie de quartier. Comme toutes les nuits, sitôt le rideau tombé, les livres s'éveillent et se racontent leurs histoires... Mais ce soir, l'heure est grave : les nouveautés viennent d'arriver, et les romans du fond de la librairie n'ont plus que quelques jours pour trouver un lecteur !
Pour sortir par la grande porte, il leur faudra s'unir en prendre la place des best-sellers solidement empilés près de la caisse. Autant dire qu'ils n'ont pratiquement aucune chance...
Entre roman et conte iconoclaste, Sous les couvertures, quatrième livre de Bertrand Guillot, est une merveille d'humour et d'originalité. Où l'on découvrira, entre autres, à quoi servent les classiques, en quoi les livres ressemblent à leurs auteurs... et pourquoi, à l'habit des académiciens, on a ajouté une épée.

Avis.
J'ai adoré la quatrième de couverture : l'histoire paraissait très originale. Et finalement, elle l'a été complètement.
Pendant ma lecture, je me suis imaginée que les livres étaient en fait des hommes déguisés en livres, et qu'ils se parlaient et se battaient entre eux comme cela : j'ai bien rigolé !
Je n'ai pas de personnages préférés parce que ce sont des livres et j'en ai trouvé aucun très "attachant".
Quand j'ai eu fini ma lecture, je me suis rendue compte que le fond de l'histoire est un phénomène d'actualité : peu de personne lisent encore les livres classiques ou les livres bien écrits, ils préfèrent les livres mal écrits (non, non, je n'ai pas "cinquante nuances" de titres en tête quand j'écris cela) et les livres numériques.
J'ai beaucoup aimé la toile de fond : les livres du Boudoirs contre les best-sellers ; les seules choses que je n'ai pas apprécié, ce sont les chapitres qui nous parlent de Sarah ou du libraire et de son fils.
En tout cas, j'ai beaucoup aimé ce livre qui nous montre un fait d'actualité et qui m'a conforté dans l'idée de ne jamais acheter de liseuse numérique.

Bertrand Guillot / Rue Fromentin / Rue Fromentin / 2014 / 176 pages.

2 comments :

  1. J'ai adoré l'originalité de ce roman !!

    ReplyDelete
  2. Oh je ne connais pas mais ça à l'air hilarant ! :D

    ReplyDelete